J"ai caressé la ligne de nos horizons
et ma main arabesque a tapissé de lumière
les contours de nos jours, les ondulations
frissonant aux cambrures, la douceur en lisière

Oubliant le poison de mes heures nomades
mes lèvres s'ancrent au lagon de tes cils en courbure
et nos rires sur mes seins tombent en cascade
déposant sur mon coeur ton amour qui azure

 

Aux courbes de nos horizons

Photo Chris, Musée du Louvre Novembre 2011